ASSOCIATION SPORTIVE DES PORTUGAIS DE SARLAT : site officiel du club de foot de SARLAT LA CANEDA - footeo

Le champion reste debout

16 avril 2009 - 04:25

Annoncé en grand danger du côté du stade du Dragon après le nul (2-2) concédé à Old-Trafford, Manchester United défendra son trophée en demi-finales de la Ligue des Champions grâce à sa solide victoire (1-0) mercredi face au FC Porto, offerte par un but somptueux de Ronaldo. Des Mancuniens qui auront rendez-vous dans le dernier carré avec Arsenal, sans pitié pour Villareal (3-0).

La force de l'habitude... Pour la troisième saison consécutive et la sixième fois de son histoire, Manchester United est au rendez-vous des demi-finales de la Ligue des Champions. Les hommes de Sir Alex Ferguson y côtoieront les Blues de Chelsea, mais retrouveront surtout sur leur chemin les Gunners d'Arsenal. Trois clubs anglais à ce stade de la compétition là aussi pour la troisième saison de suite et le champion d'Europe qui, mercredi, à Porto, aura signé l'exploit qu'il fallait. Une victoire (1-0), si loin de sa piètre prestation de l'aller, à Old-Trafford, il y a une semaine, quand une équipe mancunienne sur les rotules, deux jours seulement après un match face à Aston Villa (3-2), avait semblé compromettre ses chances de qualification.

Un exploit que cette victoire puisque MU s'est imposé là où aucun club anglais ne s'était jamais imposé en onze visites à Porto. Mais aussi une implacable logique à voir cette formation, physiquement au point et campée sur une défense emmenée de nouveau par un Rio Ferdinand si indispensable, dominer un adversaire forcément moins mordant dans ces conditions. Des Dragons qui auront toutefois payé cher la sortie sur blessure de leur chef d'orchestre, Lucho, après la demi-heure de jeu. Ajouté à cela la réponse à ses détracteurs d'un Ronaldo capable d'une inspiration géniale sur le seul but du match et c'en était trop pour Porto.

La réponse de Ronaldo

Au coup d'envoi, la donne est simple pour MU. Il faut gagner au Dragao ou signer un nul prolifique. A des années lumière de leur début de match, à Old-Trafford, les Red Devils se jettent dans la bataille avec l'autorité d'un champion. Et si Hulk, d'un coup-franc longue distance excentré oblige Edwin Van der Sar à se coucher (4e), Manchester United fait déjà forte impression par son pressing et ses intentions de jeu qui ne vont pas tarder à être concrétisées... Sermonné par Sir Alex pour son dilettantisme coupable lors du match aller, Ronaldo s'offre une réponse digne du grand joueur qu'il est.

A 35 mètres des buts de Helton, le Portugais ne se pose pas de question et décoche une frappe tendue du droit qui vient se ficher dans la lucarne (1-0, 6e). Le stade du Dragao s'est soudain éteint, les Mancuniens ont déjà renversé la vapeur grâce à cette entame de match parfaite. Rio Ferdinand, dont c'est le retour en défense pour la première fois depuis le match retour contre l'Inter (2-0) le 11 mars, et ses partenaires signent une entame parfaite à laquelle Porto ne peut opposer que des réactions sporadiques sur un nouveau coup-franc de Bruno Alves des 25 mètres, légèrement à droite du montant de Van der Sar (20e), ou sur cet enchaînement contrôle poitrine-reprise en ciseau de Lissandro Lopez, bien capté par le portier batave (23e). L'équipe virevoltante de l'aller s'emploie à digérer ce but, mais ses attaquants sont dominés en un contre un par des défenseurs mancuniens concentrés comme jamais. Et alors que les débats s'équilibrent quelque peu, Porto est accablé par la sortie sur blessure d'"El Commandante", le maître à jouer local, Lucho (28e).

Ancien de Porto, Anderson comprend sans doute le malaise et son centre côté droit est tout proche de faire mouche sur ce subtil effacement de Ronaldo, qui laisse Ryan Giggs armer une reprise surpuissante au second poteau sur laquelle Helton s'interpose (30e). Il suffit pourtant d'un but aux Portugais pour retrouver le sourire et une frappe de Cristian Sapinaru, non cadrée (36e), suivie surtout d'un coup de tête d'Alves, prenant le meilleur sur Vidic, mais là encore n'effleurant que le cadre (40e), sont là pour le rappeler aux Anglais. Les visiteurs ont besoin d'un deuxième but que Nemanja Vidic a au bout du pied sur ce corner de Giggs, dévié par John O'Shea, sans parvenir à cadrer aux six mètres (44e). A la pause, Manchester United reste sous la menace...

Manchester maîtrise

Sous le déluge qui accompagne les deux équipes inchangées au retour des vestiaires, on repart de plus belle sur ces frappes de Berbatov (48e) puis José Raul Meireles (49e) de part et d'autre. Mais Manchester dégage une incontestable impression de maîtrise que Porto semble bien en peine d'ébranler. Si Patrice Evra, impérial sur son côté gauche, doit se sacrifier pour stopper Mariano Gonzalez, le coup-franc de Hulk aux 20 mètres ne fait pas trembler un Van der Sar attentif (58e). Le schéma à deux pointes de Ferguson a vécu dans ce match et l'entraîneur écossais muscle son entrejeu avec l'entrée de Nani en lieu et place de Berbatov (67e). Le Dragao veut y croire mais comprend mal qu'un Hulk, de toute évidence peu inspiré ce mercredi, demeure sur le terrain quand l'ancien Parisien Rodriguez cède sa place...

Et les applaudissements du public lusitanien à la sortie d'Anderson ont les accents de la soumission, même si sur corner Rolando vient menacer de la tête un Van der Sar parti à la pêche (78e), avant que Farias ne tente une reprise acrobatique sans succès (81e). Malgré tout, Manchester ne peut être totalement serein et sous la pression concède la plus grosse occasion à Lisandro Lopez, servi sur un centre à ras de terre de Mariano Gonzalez, mais dont la reprise en pivot instantanée est sauvée par Van der Sar sur sa ligne (84e). Porto a laissé passé sa chance et Ronaldo est même prêt de conclure le match comme il l'a débuté sur une frappe des 25 mètres qui contraint Helton à se détendre de tout son long (90e+2). Le champion n'a pas tremblé.

Commentaires

Aucun événement